@ Brest

Relier et partager autour du web

Un Tiers Lieu dans un Lycée agricole à Châteaulin ?

Présentation

Depuis septembre 2015, les BTS DATR (Développement et Aménagement des territoires Ruraux) du Lycée agricole de l’Aulne à Châteaulin planchent sur un projet de Tiers Lieu au sein de leur établissement.

Ce projet se déroulera sur 4 années et 2 promotions de BTS. (voir descriptif en fin d’article)

Le 31 mai dernier ils ont organisé une journée d’échangesà destination des professionnels de l’aménagement du territoire local (agents de collectivités, entreprises, etc.) et des membres d’associations locales sans oublier des citoyens intéressés par la démarche.


La matinée a été consacrée à la présentation du résultat des enquêtes réalisées (Voir le prezi) :

  • auprès de Tiers Lieu en Bretagne et au-delà
  • auprès d’usagers
  • auprès de l’établissement
  • et une enquête territoire de Châteaulin

L’après-midi était un temps collectif en mode explorcamp pour faire émerger, partager et connecter les réflexions et envies des participants.

La règle : être positif, ne pas se limiter, exprimer ses pensées, pas d’autocensure... le temps des contraintes viendra plus tard !

Pour chaque table : 3 étudiants pour animer et 2 pour prendre des notes partagées sur le pad de la journée.

Les 4 explorcamp :

  • Les pistes de financements
  • Les usagers
  • Le fonctionnement
  • Les statuts



Lien entre les tiers lieux et le référentiel de diplôme du DATR

Les tiers lieux dans leur conception actuelle impactent les quatre fonctions des territoires ruraux. En effet ils permettent manifestement de produire de la valeur (fonction productive), de favoriser une certaine dynamique démographique (fonction résidentielle), de créer du lien social (fonction récréative) mais aussi de limiter l’impact des activités humaines sur l’environnement (fonction environnementale). Or, le champ des activités possibles dans le futur pour nos étudiants : « conception et mise en œuvre d’un projet de développement » ou « animation et gestion d’une structure, d’une activité » peut être en lien très étroit avec l’une ou l’autre de ces fonctions voire plusieurs d’entre elles.

Les objectifs de l’équipe pédagogique sur le projet

Au travers du projet, l’équipe souhaite progressivement amener les jeunes à prendre conscience de l’intérêt des démarches de co-constructions dans les territoires particuliers que constituent les espaces ruraux. En effet, ces démarches sont sources de dynamiques.
La maîtrise des nouveaux outils numériques constitue à l’heure actuelle un véritable atout pour mener à bien ces démarches collectives (autre forme d’organisation, pratique de la collaboration, gain d’efficacité, de réactivité....)
Nous souhaitons donc grâce à ce support permettre aux jeunes de :

Connaître les nouveaux outils numériques

Il s’agit ici, d’apporter des connaissances sur les outils et d’apprendre à les maîtriser. Ces outils permettent d’améliorer l’efficacité dans le travail et deviennent incontournables dans les métiers d’agents de développement (travail en réseau). En outre, ils permettent une approche vertueuse en matière d’environnement et donc d’être en phase avec les nouvelles attentes sociétales.

D’acquérir des compétences d’animation

Le support permet une mise en situation différente (devenir animateur, médiateur d’un groupe, d’un projet sans en être le leader) tout en intégrant les différentes postures d’animation. Les jeunes vont pouvoir aussi acquérir des compétences dans la gestion de groupes, identifier des solutions de pérennisation, permettre de donner plus de visibilité au travail de la communauté.

Vivre une démarche de développement coopératif

L’expérience menée doit permettre aux étudiants de comprendre l’intérêt d’une démarche collaborative (impliquant une production), permettant à un collectif de s’approprier un projet tout en facilitant son ancrage territorial.

C’est pourquoi le projet se construira avec un comité de pilotage comprenant les partenaires et toutes personnes intéressées par le projet. Afin que les étudiants vivent pleinement l’expérience d’une démarche collaborative et d’un collectif.

Cette façon de faire permet d’intégrer dans la construction des non-initiés et donc potentiellement d’identifier de nouvelles compétences, ressources ou réseaux par le biais de la découverte de nouveaux horizons professionnels.

  • Pour suivre le projet, rendez-voussur le wiki du projet
  • Pour s’inscrire dans la démarche : contact@tiriad.org
Via un article de Association Tiriad, publié le 25 juin 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Le TéléFab permet de donner vie aux projets les plus fous ! Fabrication numérique
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA