@ Brest

Relier et partager autour du web

Assemblée Européenne des Communs, J-8

La semaine prochaine, plus d’une centaine de personnes impliquées dans le mouvement des biens communs partout en Europe se réunissent à Bruxelles pour le premier European Commons Assembly (ECA).

De nombreuses personnes se sont impliquées au cours des dernières semaines pour contribuer à sa préparation. une dizaine de propositions ou sujets politiques ont fait l’objet d’un premier développement collaboratif Le programme est construit de manière ouverte et collaborative. Il se décompose en 3 temps : une soirée de rencontre des commoners européens, une rencontre au parlement Européen, co-organisée avec un groupe de parlementaires et une assemblée ouverte pour consolider le processus en marche.


Le but de cette rencontre est de contribuer à l’émergence d’une coalition européenne des différents sphères des communs. Il s’agira notamment d’imaginer ensemble des actions et des campagnes de défense des biens communs en Europe dans une dynamique de solidarité trans-locale. Le but de European Commons Assembly est de construire un mouvement de base fort pour les biens communs en Europe, qui sera en mesure d’articuler les biens communs comme un nouveau paradigme politique.

Appel à l’origine de l’initiative

L’appel à constituer une assemblée européenne des communs est hébergé sur le site Web et toujours ouvert à signature (http://europeancommonsassembly.eu/). Il a été rédigé lors d’une réunion sur de 28 commoners (alors intitulée Commons Watch), qui s’est déroulée du 18 au 20 mai 2016 dans la ferme écologique de Villarceaux, à environ 40 km de Paris. L’objectif était alors, comme il continue d’être aujourd’hui, de rassembler dans une coalition trans-locale des acteurs engagés dans les différentes sphères des communs. Entre autres choses, nous voulons imaginer ensemble de futures actions et campagnes concrètes de collaboration en Europe. L’objectif est de faire émerger un mouvement européen de la société civile pour les communs, qui soit aussi puissant, et capable d’articuler les communs aussi comme un nouveau paradigme politique.

Vous trouverez la documentation des réunions Villarceaux ici : http://wiki.remixthecommons.org/index.php/CommonsWatch.

L’Assemblée des communs au Parlement européen

A Villarceaux, nous avons également débattu de la convocation d’une première réunion à Bruxelles, incluant une session au Parlement européen organisée en coopération MEPS de l’Intergroupe sur les biens communs et les services publics. Depuis les échanges de Villarceaux, beaucoup de choses se sont passées. Un nombre important de personnes, près de 200 ont rejoint la liste de discussion Commons-Watch où nous nous présentons (http://wiki.remixthecommons.org/index.php/Commons_Watch/Bios), des petits groupes se sont formés pour préparer les réunions de Bruxelles les 15, 16 et 17 en utilisant nos espaces Loomio et hackpad. Nous avons commencé à élaborer des propositions politiques sur les thèmes qui concernent les communs tels que énergie, alimentation, ESS, welfare state, travail, accueil des réfugiés, cultures locales et ancestrales, ... Cette démarche est collaborative et engage des personnes issus de diverses pays et affiliations. Les documents sont en cours de publication sur le site Commons Transition édité par la P2P foundation.

Compte tenu de tout cela, la rencontre au Parlement Européen, le 16 novembre est un moment important du processus de l’Assemblée européenne des communs. Nous voulons que cette réunion soit participative avec les députés, pour montrer le potentiel des communs comme paradigme politique. Nous travaillons à identifier ensemble les thèmes et les enjeux qui doivent être abordés au niveau de l’UE, et comment les députés peuvent s’engager dans ce domaine. Il y a une volonté de créer les conditions d’une réelle coopération entre les députés et ECA au-delà de l’assemblée le 16.

Une rencontre 3 jours

La rencontre commence le 15 novembre après midi et se poursuit le 17 le matin. Dans un esprit de solidarité trans-locale (faire se rejoindre des collectifs qyui partagent des luttes similaires), l’après-midi du 15 novembre est organisée avec les commoners à Bruxelles sous forme d’ateliers afin de pouvoir échanger et débattre sur nos diverses luttes pour les communs.

Puis, la matinée du 17, nous profitons de la présence des commoners à Bruxelles pour élaborer collectivement les stratégies pour la suite de ECA. Comment voyons-nous les besoins, les objectifs, les priorités et la structuration de ECA ? Comment pouvons-nous nous solidariser autour de nos luttes diverses et construire un mouvement trans-local pour les communs ? Comment ECA s’articulera-t-elle avec les assemblées locales (déjà existantes ou à venir) et aux processus existants de l’économie sociale et solidaire ? Comment élaborerons-nous (d’autres) propositions de politiques dans le processus ECA ? Ce ne sont là que quelques-unes des questions que nous voudrons aborder afin de dessiner les prochaines étapes de cette dynamique.

Via un article de Frédéric Sultan, publié le 8 novembre 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Abbaye Notre-Dame de Daoulas. Abadía de Daoulas
par Trix: Pierre qui roule .......
Creative Commons BY-NC-SA