@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs, cultures numériques, transition numérique, pouvoir d’agir, fabrication numérique

Internet, une fenêtre ouverte sur le monde à l’EHPAD.

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2017.

L’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) de Kérampéré est géré par l’association « Les Genêts d’Or ».
Cette association Loi 1901 à but non lucratif a été créée en 1963 pour la création et la gestion d’établissements médico-sociaux à destination de personnes en situation de handicap. En 2014, ce sont 1800 personnes accompagnées dans 30 établissements et services par 1200 salariés.

Kérampéré est le premier établissement gérontologique de l’association. Inauguré en mai 1989, il a une capacité d’accueil de 67 personnes. Cette réalisation a été le fruit d’une réflexion associative de plusieurs années concernant le vieillissement des personnes handicapées. Parallèlement, les adhérents de l’association Brestoise MAPA St MARC revendiquaient la construction d’un foyer-logement pour leurs aînés du quartier afin de pouvoir continuer à vivre dans leur quartier d’origine malgré l’avancée en âge et la dépendance qui en découle. La devise était et reste : « on ne déracine pas les vieux arbres ».

La signature d’une convention de partenariat entre les associations Les Genêts d’Or et MAPA St Marc a permis de faire converger les deux projets par la création de la Maison d’Accueil pour Personnes Âgées Dépendantes, qui évoluera en d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes par la loi du 2 janvier 2002
L’unité PHV de Kérampéré a été créée en 2001 dans le cadre d’une expérimentation qui a duré 5 ans. Elle est le premier dispositif de la sorte sur le Finistère et accompagne depuis cette date 6 personnes handicapées vieillissantes. En réponse à l’évolution de besoin croissants, un PASA (Pôle d’Activité et de Soins Adaptés) a vu le jour en 2014. Il est destiné à accueillir en journée des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou présentant des troubles apparentés.Enfin, en 2016, l’ouverture d’un accueil de jour pour Personnes Handicapés Vieillissantes dans les locaux de Poul ar Bachet dans le quartier de Saint Marc est ainsi venue compléter notre offre d’accompagnement.

Synthèse du projet :

1. Le contexte :
Kerampéré est un des 3 établissements du pôle gérontologie des Genêts d’or avec les EHPAD des 4 Moulins et de Kerallan à Plouzané. Le projet serait de mettre en place un atelier d’accompagnement des résidents à l’usage du numérique sur la base d’une expérimentation effectuée sur l’EHPAD de Kerallan.

A partir de Janvier 2017, L’EHPAD de Kerallan a mis en place un partenariat avec l’ENIB (Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest). Des élèves ingénieurs de l’ENIB ont rencontré le responsable de l’EHPAD pour la mise en place d’un projet d’étude intitulé « Ingénieur – Honnête homme ». Ils souhaitaient se concentrer sur la situation des personnes âgées et plus particulièrement leur relation aux nouvelles technologies. Ils ont ainsi accompagné pendant un trimestre un petit groupe de résidents de l’EHPAD dans la découverte de l’outil informatique. 6 séances ont été organisées, ainsi qu’une visite au Centre européen de réalité virtuelle (CERV) afin de tester quelques applications interactives. Au terme de cette aventure un des étudiants témoignait : « dès la première heure, nous avons compris qu’aucune personne présente ne savait se servir d’un ordinateur. » Cette expérience basée sur l’émulation intergénérationnelle a été l’occasion d’une découverte mutuelle riche d’enseignements et de surprises.

4 étudiants ont accompagné 5 résidents, une fois par semaine pendant des séances d’environ 1 heure d’initiation à l’utilisation de l’ordinateur.

Plusieurs constats ont émergés de la restitution faite par les étudiants de l’ENIB :
-  Les élèves n’avaient pas connaissance ou conscience de la diversité ou du niveau d’atteinte de certaines altérations/pathologies touchant la personne âgée.
-  Les résidents ont une maîtrise proche de zéro de l’utilisation de l’ordinateur : allumer l’ordinateur, manipuler la souris, le clavier, comprendre la logique du fonctionnement... Ils ont besoin de comprendre à quoi sert l’outil et comment il fonctionne avant de pouvoir y trouver un réel intérêt.
-  Les résidents ont besoin d’un accompagnement individualisé et ne peuvent utiliser l’ordinateur seuls.
-  Les résidents ont besoin que l’équipement soit adapté à leurs troubles ou pathologies : agrandissement des icônes, maîtrise les lumières bleues émises par l’écran, souris ergonomique, grand écran etc…
-  La question de la mobilité : l’EHPAD n’étant pas équipé d’ordinateur, les résidents ont du se déplacer dans les locaux de l’ENIB sur des créneaux horaire très spécifiques, ce qui a limité le nombre d’inscrits.

2. Le projet :

Le présent projet vise à reproduire l’expérimentation de l’EHAPD de Kerallan sur l’EHPAD de Kerampéré dont le bilan a été jugé positif par tous les protagonistes et surtout par les résidents. Dans ce sens, le projet s’inscrit dans le cadre des objectifs 1 et 3 de l’appel à projets :

1 - PERMETTRE UN ACCES PUBLIC ACCOMPAGNE, L’ACQUISITION DE COMPETENCES ET L’ACCES AUX SERVICES. « (…) Nous soutenons les acquisitions de compétences numériques qui permettent à une personne d’accéder à l’information, échanger, s’exprimer, travailler avec d’autres. »

3 - AIDER A LA RECONNAISSANCE DES PERSONNES, LA RECONQUETE DE L’ESTIME DE SOI.

L’initiation proposée aux résidents de l’EHPAD concerne la navigation sur internet, l’utilisation de sites d’informations, de sites dédiés à la généalogie sur lesquels il est possible de retracer sa lignée familiale, l’utilisation d’applications de type google maps, très appréciée par les résidents qui souhaitent survoler leur village d’origine, voir leur ancienne maison d’habitation sur la carte. La navigation peut aussi être utilisée pour retrouver des auteurs et compositeurs de musique appréciés de leur temps, écouter de la musique.
Il est également proposé de comprendre et maîtriser les rudiments du traitement de texte, de la création de dossiers et de l’archivage. Enfin, il est proposé d’apprendre à utiliser Skype pour communiquer avec des proches qui habitent à distance.
Cette démarche à la fois pédagogique et ludique n’est pas seulement occupationnelle, elle permet de répondre à un besoin de stimulation de certains résidents : stimulation mémorielle, stimulation corporelle, stimulation de l’identité socioculturelle, stimulation sensorielle. Elle permet aussi à la personne de sortir de l’isolement social en communiquant avec des proches habitants loin, il s’agit ainsi de s’exprimer, d’échanger, de communiquer. L’acquisition de ces nouvelles compétences contribue à la valorisation de l’individu et à la restauration de l’estime de soi.

Pour les plus aguerris des résidents et surtout ceux qui en expriment le besoin et le souhait, l’activité proposée pourra davantage s’orienter vers une utilisation de l’outil pour la satisfaction de besoins du quotidien : démarches administratives, accès aux services etc…

Objectifs du projet :
1. Poursuivre l’expérience d’initiation à l’utilisation de l’outil informatique débutée avec les étudiants de l’ENIB dans une perspective de stimulation des résidents, mais également d’information, de communication, d’acquisition de nouvelles compétences et de reconquête de l’estime de soi.
2. Apporter avec cette activité une nouvelle opportunité de créer une émulation inter-générationnelle riche en partage de savoirs et d’expérience pour les protagonistes.
3. Respecter le rythme des résidents et leur permettre d’accéder à l’outil en fonction de leurs besoins et souhaits (aménagement des plages horaires sur l’établissement et éviter les contraintes dues aux déplacements en extérieur)

Actions envisagées :
Sur une durée de 3 ans, toutes les semaines une session d’une heure d’initiation à l’utilisation de l’ordinateur sera organisée au bénéfice de chaque résident qui le souhaite (accompagnement individuel pour une file active estimée à 10 résidents).
Cette séance sera animée par l’animatrice de la structure secondée par un service civique recruté pour appuyer le département animation – vie sociale.
Pour se faire l’EHPAD souhaite se doter d’un ordinateur de type « poste fixe » de sorte à ce que celui-ci soit disponible pour tous. L’équipement choisi devra être adapté aux principales altérations/ pathologies dont sont atteintes les personnes âgées (écran large, lumière bleue diminuée, etc…)

Etapes éventuelles :
-  Validation du projet par la Ville de Brest.
-  Achat et installation du matériel.
-  Communication, identification et inscription des participants.
-  Mise en place des sessions.
-  Evaluation de l’impact de l’activité sur l’acquisition de compétences et l’épanouissement personnel produit par l’activité.

Publics visés :
-  Les résidents de l’EHPAD dans un 1er temps.
-  Une file active d’une dizaine de résidents peut-être ciblée par cette activité. A intégrer progressivement et à un rythme qui répond aux besoins et aux envies de chacun.

Animateurs :
Un service civique sera recruté pour appuyer le département animation – vie sociale. Il interviendra sous la supervision de la « Conseillère de vie sociale » de l’établissement. Ce recrutement est financé par l’établissement..

Le temps et le salaire des personnels nécessaires à l’accompagnement des résidents est pris en charge par l’établissement que ce soit le temps de la coordinatrice de vie sociale et le temps du service civique recruté pour les missions d’animation et d’accompagnement. Sur la base d’une file active de 10 résidents, nous estimons 10h d’accompagnement par semaine pour cette activité

Calendrier prévisionnel du projet :

-  Novembre 2017 : acquisition du matériel et installation des logiciels
-  Novembre 2017 : Communication et présentation du projet aux résidents et à leur famille
-  Décembre 2017 : Mise en place des ateliers individuels
-  Mars 2018 : 1ère évaluation des bénéfices et points négatifs pour améliorer l’accompagnement
-  Juin 2018 : 2ème évaluation
-  Décembre 2018 : Bilan à 1 an
-  Juin 2019 : Evaluation
-  Décembre 2019 : Bilan à 2 ans
-  Juin 2020 : Evaluation
-  Décembre 2020 : Bilan à 3 ans

Coordonnées du responsable du projet :

Marie Grall
Responsable de service
Pôle Gérontologie - EHPAD de Kerampéré – rue Guillaume Keraudy 29200 BREST
STD : 02 98 41 43 33
marie.grall@lesgenetsdor.org

Posté le 6 novembre 2017
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
IMG_1157.jpg
par francois_le_droff
Creative Commons BY-NC-SA