@ Brest

Relier et partager autour du web

Brest en biens communs

Echanges et réflexion sur l’édition 2017



Retour sur l’édition 2015 : format et bilan

En 2015 comme pour la précédente édition la manifestation s’est déroulée sur une durée de quinze jours du 2 au 18 octobre. Elle s’est inscrite au sein de la manifestation francophone intitulée "Temps des Communs" qui avait permis de donner à voir près de 350 initiatives en France et ailleurs.

L’édition de Brest en Biens Communs 2015 aura été marquée par :

  • une forte mobilisation des acteurs brestois avec une vingtaine de structures porteuses d’une ou plusieurs initiatives
  • une nouvelle augmentation du nombre d’initiatives avec plus de 50 au total et à nouveau une forte diversité d’évènements :
    • des ateliers, des conférences, des ciné-débats, des temps d’échanges des temps festifs (banquet, concert et disco soupe)
    • de la production de contenus libres (kino, captations sonores et vidéos)
    • des journées dédiées (Crypto-chiffro-party, Festival de la soupe)

Cette implication de tous et la diversité des propositions ont à nouveau permis au plus grand nombre de découvrir et re-découvrir la diversité des communs. En plus des communs numériques, 2015 aura aussi été l’année de l’émergence des communs populaires et naturelles .

L’édition 2015 aura aussi été l’occasion d’entendre de nombreux intervenants de qualités, on peut citer notamment les interventions de :

  • Gaël Langevin et sa présentation du robot InMoov’
  • Stéphane Bortzmeyer sur l’infrastructrure DNS en tant que commun
  • Sébastien Wittevert et l’initiative graines de troc
  • Paul Kocialkowski autour de Replicant, système d’exploitation libre pour smartphone
  • Benjamin Bayart et sa conférence sur l’aménagement numérique du territoire

Le traditionnel temps fort aura une nouvelle fois permis de réunir l’ensemble des partenaires dans un lieu atypique car il s’est déroulé sous les chapiteaux du festival intergalactique (merci Canal Ti Zef pour leur accueil).

A la suite du temps des communs des assemblées des communs se sont montées (Rennes, Lille, Toulouse Lyon, en projet sur Marseille, Grenoble). La manifestation nationale 2017 pourra s’appuyer sur ces groupes.

Édition 2017 : échanges et réflexion sur la forme

Le format des précédentes édition a abouti à une forte concentration des initiatives pendant 15 jours. Cette forte concentration nuit potentiellement à la participation du public aux multiples initiatives proposées. Une alternative consisterai à imaginer quelque chose qui puisse se dérouler sur un temps plus long en imaginant par exemple une façon d’identifier des initiatives autour des communs portées par les acteurs locaux tout au long de l’année.

L’idéal serait d’avoir un groupe de gens motivés à travailler tout au long de l’année sur la thématique des communs. Ceci permettrai d’inscrire la sensibilisation aux communs sur un travail au long court. Un temps fort, moins important et dense que ce qui se faisait par le passé, serait organisé à intervalle régulier.

Cette proposition se justifie d’autant plus que tout au long de l’année un grand nombre d’initiatives qui participent des communs sont organisées par de nombreux acteurs sur le territoire de Brest. Il s’agit donc aussi de rappeler qu’une grande diversité d’actions constituant des communs se font au quotidien.

L’idée de « labelliser », même si le terme n’est pas forcément le plus adéquat, semble répondre à cette nécessité de rendre visible ce qui se fait au quotidien par les acteurs locaux. Il est important de montrer la récurrence des actions qui constituent des communs. L’organisation d’un temps fort moins dense, reste cependant pertinent car cela reste un moyen de renforcer la visibilité des actions qui se font autour des communs.

Suite à ces échanges nous avons entrepris de lister les actions qui pourraient être organisées pendant un temps fort et celles qui se font tout au long de l’année.

Identifier des initiatives pour le temps fort

  • Présenter le collectif chatons / proposer des ateliers (Infini)
  • Convention avec wikimedia france / occasion de faire des actions autour de wikipedia (Service Internet et Expression Multimédia)
  • Organiser un forum des artistes visuels sur brest / permettre de rendre visible ce qui est fait par les artistes (Baliz de Brest)
  • Conférences et ateliers ouverts au public (Maison Du Libre)
  • Captations sonores (Longueur d’ondes)
  • Journée « Brest en biens Communs » à l’occasion du festival intergalactique (Canal Ti Zef)
  • Conférence (graines@brest)

Identifier ce qui relève des communs dans les activités de chacun tout au long de l’année

  • Présenter le collectif chatons / proposer des ateliers (Infini)
  • Les permanences wiki-brest (Service Internet et Expression Multimédia)
  • Les collectes wiki-brest (Service Internet et Expression Multimédia)
  • Les portes ouvertes 2017 (Baliz de Brest)
  • Le patrimoine de la rue St Malo est un bien commun / entretenu par les citoyens (Vivre la Rue)
  • L’activité de l’espace de médiation et d’innovation sociale "au coin de la rue" (Vivre la Rue)
  • Un colloque sur la pêche à pied (Service Ecologie Urbaine)
  • Fabrication de mobilier en palettes (Terre des Possibles)
  • Un projet de boite à don projet émergent pensé comme un commun (Terre des Possibles)
  • La loi sur la biodiversité peut être l’occasion de focaliser sur les graines en tant que commun
  • La biodiversité en tant que commun (Service Ecologie Urbaine)
  • Les MDL Café au cours desquels le public est accueilli pour sensibiliser aux logiciels libres (Maison Du Libre)
  • Les OpenLab qui présentent l’activité du TyFab et sensibilise le public aux FabLabs (Maison Du Libre / TyFab)
  • Le travail de labellisation de FabCity à Brest (même si tout ne constitue pas des communs) mais l’idée de construire ensemble la ville est proche de ce que peuvent être les communs..
  • Les projets portés par des habitants au Science Hack Day
  • Les sites https://www.lestaxinomes.org/ et http://wikidebrouillard.org/index.php/Accueil (Petits Débrouillards)
  • La publication de livres sous licence CC-BY-SA (Petits Débrouillards)
  • Des émissions de TV
  • Une Médiathèque libre avec le Mediaspip des petits débrouillards (Petits Débrouillards)
  • Le réseau Formadoct (Bibliothécaires de 10 universités et grandes écoles) organise une série d’actions sur l’accès ouvert (à Brest un café des sciences programmé le 31 janvier, lieu à fixer).
  • Les Spip Apéro au sujet de SPIP (InFini)
  • Les "Open data" des collectivités (à tous les échelons qui concernent le territoire : état, région, pays, ...) et partenaires de type : ENEDIS, KEOLIS,...
  • Le "Parking Day" (fait partie des communs ?) qui est un temps pour réfléchir à l’espace public
  • Sur le site http://www.bretagne-creative.net/ une centaine de fiches d’initiatives concernent Brest et relèvent pour une bonne partie de communs.
  • Construire une carte des communs en identifiants les initiatives (Service Internet et Expression Multimédia / Association Tiriad). Ce projet peut être développé tout au long de l’année
  • L’Océan Hackathon et à l’occasion des divers Hackatons organisés des passerelles peuvent peut-être être envisageable

D’autres idées ont été évoquées pour poursuivre la sensibilisation notamment parce que :

  • des personnes pensent faire des communs qui n’en sont pas (exemple : cours public mais licence ne permettant pas la réutilisation)
  • à contrario des personnes qui réalisent un certains nombre d’actions sans se rendre compte qu’elles constituent des communs

Quelques pistes pour sensibiliser le public :

  • faciliter la compréhension du grand public à ce qui constitue un commun : exemple des jardins partagés et des pratiques diverses qui existent. un commun implique une certaine pérennité.
  • suite à la loi numérique : les publications scientifiques ne seront plus privatisées systématiquement par les éditeurs scientifiques (elsevier, springer, etc). Au bout d’un certain temps, la publication pourra être mise en archive ouverte.
  • une campagne d’info en direction des universitaires serait envisageable à partir de la publication des décrets d’application pour :
    • sensibiliser les chercheurs sur l’importance de publier sous licences libres (en Allemagne et Italie, progression de 10% des archives ouvertes)
    • sensibiliser les publics sur le fait que ces publications soient ouvertes au niveau des activités faites autour de la jeunesse, initier une relecture de ces actions pour identifier ce qui constitue des communs.
  • les réseaux d’acteurs constituent aussi des communs : doc@brest / prof@brest / graines@brest

Un moyen pour rendre visible des initiatives serait de reprendre le logo BBC pour en faire un logo de revendication des communs. Sur le mode par exemple de l’autolabellisation le porteur accepterai ensuite de se faire questionner sur la réalité du commun.

Des outils peuvent aussi contribuer à la diffusion des communs :

  • Faire un portail pour regrouper toutes les initiatives ? en évitant toute fois de faire écrire deux fois la même chose, privilégier les liens à la réécriture.
  • Privilégier plutôt des fonctions ? exemple : l’agenda des communs, une carte des communs...
  • Voir avec Communecter pour étudier la possibilité de tagguer des évènements pour les cartographier / imaginer un atelier pour construire cette carte (Service Internet et Expression Multimédia)

Quelques informations sur l’actualité des communs hors de Brest :

Quelle dates en 2017 ?

Jusqu’à présent la manifestation Brest en Biens Communs s’est toujours déroulée en octobre. Nous pouvons cibler à nouveau une semaine sur la période allant du 30 septembre au 22 octobre.

Pour information les dates des vacances scolaires sur la période concernée :

  • reprise scolaire : lundi 4 septembre
  • vacances de Toussaint : du 21 octobre au 6 novembre

Prochaine réunion :

Dans la perspective des différentes pistes évoquées (identification des initiatives tout au long de l’année et organisation d’un temps fort en octobre), 2 temps sont à organiser :

  • recensement des évènements pour le temps forts : début juillet date butoir (pour pouvoir organiser la communication en amont)
  • un temps pour officialiser la démarche d’identification des actions au fil de l’année comme commun (préparer un logo en s’appuyant sur celui de Brest en Biens Communs)
La prochaine réunion se déroulera :
le jeudi 26 janvier 2017 de 18h00 à 19h30
Salle B10 / Brest métropole
Posté le 26 janvier 2017 par Frédéric LEON
©© a-brest, article sous licence creative commons cc by-sa
flickr
Journée Portes ouvertes, 9 février 2017, campus Journée Portes ouvertes, 9 février 2017, campus de Brestde Brest
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA